LE PHOENIX DU LEMAN

quand la terre nous parle

 

 

 

Depuis des milliers d’années, les hommes ont su appréhender les lois physiques qui régissent la terre au niveau énergétique. De même, ils sont parvenus à traiter les lieux négatifs et exploiter au mieux les zones positives. De nos jours, cet art est appelé géobiologie (science de la terre). Sa pratique est très proche du Feng Shui, de plus en plus répandu en occident. Les quelques paragraphes qui suivent vous donneront une première approche du sujet.

La terre est constituée en son centre d’un noyau magmatique, une véritable boule de lave en fusion contenant minéraux, métaux liquéfiés, mercure, gaz radio actifs,... De ce creuset géologique, des champs magnétiques sont générés. Ils naissent donc des entrailles même de la terre et se propagent à sa surface, pour ensuite pénétrer les multiples couches gazeuses constituant l’atmosphère et se perdre dans l’immensité spatiale. Ils sont organisés de façon régulière sous l’influence de la polarisation magnétique du pôle Nord et Sud. Ces lignes de forces sont multiples et s’étendent à la totalité de la terre. Dans le domaine de la géobiologie, nous appelons ces forces des réseaux. Ils portent la plupart du temps, le nom de la personne qui a su les déceler.

Voici une liste des plus connus :

Le réseau Hartmann

Le réseau Curry

Le grand réseau diagonal

Le réseau global

Le réseau Perret

Sur ces quadrillages énergétiques, se trouvent des zones de croisements nommées noeuds pathogènes. Dans cette grande famille de perturbations en tous genres, nous rencontrons, les cheminées cosmo-telluriques. Ce sont en quelque sorte des zones de turbulences énergétiques ascendantes ou descendantes très nocives.

Les cours d’eau souterrains sont connus pour leurs répercussions sur la santé des hommes et de tout être vivant. D'ailleurs, un proverbe chinois dit "Sur les veines du dragon, jamais tu ne dormira". Pour compléter la liste de ces nuisances, nous pouvons ajouter les failles, les cavités, les poches de radon (gaz radioactif) et bien d’autres encore.

Dans le domaine de la géobiologie, nous considérons qu’il y a danger quand plusieurs nœuds de divers réseaux se superposent et de surcroît à l’aplomb d’une source souterraine ou d’une faille. Le terme utilisé pour les qualifier est point de mort subite. Je pense que cela est assez parlant.

 

En d’autres termes, si vous dormez sur ce genre de points, le risque de favoriser l’apparition d’un futur cancer localisé ou généralisé ou encore de contracter des réactions assez sévères de toutes natures (paralysie, problèmes cardiaques, hypertension, douleurs vives sans raison apparente, dérèglement de la thyroïde) est accru. Le fait est que nous passons une grosse partie de notre vie au lit, c’est pour cette raison qu’il faut prendre sérieusement ce lieu en considération. 

  

  

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les outils de détection du géobiologue sont :

Les rade masters ou antennes en L

 rad

 

 

Le pendule, pendule équatorial

 

 

 

 

L’antenne de Lécher

 

 

 

 

Le lobe antenne

 

 

 

 

Les mains (le ressenti)

 

 

 

 

 

Outils électroniques de détection de hautes fréquences et de champs magnétiques

 

 

 

Je suppose que vous vous demandez d’où nous viennent ces perceptions?

Dans nos mains, nos arcades sourcilières, nos genoux, nos gros doigts de pieds et nos coudes se trouve une substance cristallisée appelée magnétite. Elle varie en quantité selon les individus. Elle retransmet les vibrations extérieures jusqu’au cerveau. Certaines personnes en possèdent tellement, qu’elles ne supportent pas d’être à proximité d’un appareil électrique.

C’est grâce à cette magnétite logée dans le cerveau, que les oiseaux migrateurs peuvent traverser l’Afrique, l’Europe et bien d’autres contrées pour aller retrouver leur nid construit l’année précédente dans une grange perdue en pleine campagne, sans se tromper de chemin. Pour se faire, ils se calent sur un réseau magnétique et suivent cette autoroute énergétique jusqu’à destination.

Fonctionnement des outils

Tous les outils cités plus haut ne sont que des amplificateurs d’ondes. Lorsque vous passez par exemple au-dessus d’un cours d’eau souterrain, la différence de potentiels électrique entre les deux rives remonte jusqu’à l’antenne et se transmet dans votre corps. Le cerveau analyse la nuisance et crée une micro-contraction musculaire dans les avant-bras, ce qui fait basculer l’antenne. En aucun cas le pendule ou l’antenne ne va bouger seul comme beaucoup de personnes peuvent le penser. Le véritable appareil de détection c’est vous. Alors gare à ne pas vous égarer dans votre quête de savoir dans des voix très risquées où vous rencontrerez des commerçants sans scrupule attribuant des pouvoirs exceptionnels à des objets tels que les antennes, pendules, lobes,...tout cela pour les vendre à prix d’or. C’est votre ressenti qui fera la différence, rien de plus et je parle en connaissance de cause, croyez-moi. Je sais combien il est facile de se laisser entraîner dans la spirale des dépenses quand on désire atteindre un but bien précis, mais je vous mets en garde de réfléchir à plusieurs fois quand il s’agit d’acheter un outil de détection, d’une formation ou autre article ésotérique.

80% des  personnes arrivent à se servir des antennes rade master dès la première utilisation, pour détecter par exemple des canalisations enterrées. Ce qui est amusant, c’est que les enfants arrivent à le faire quasiment dans 100% des cas, tout simplement parce qu’ils n’ont pas été encore formatés par la société et les idées reçues. Leur esprit est encore ouvert à toutes ces choses. Si par exemple votre bébé dort sur une zone pathogène, étonnamment vous le retrouverez le matin dans un angle ou au pied du lit. Il aura tenté tout simplement, de façon tout à fait instinctive, de fuir cette nuisance. Ne vous inquiétez pas, les derniers 20 % arriveront à utiliser ces outils avec un peu plus de temps. Ils possèdent juste un esprit trop cartésien. Souvent, les ressentis arrivent après un stage de géobiologie, car le fait d’expliquer le fonctionnement des ondes, des outils de détections qui, pour la plupart, étaient inconnus avant la formation, suffit à débloquer le cerveau des barrières psychologiques qu’il s’était fixé.

Ce que je vais vous dire maintenant est valable pour toutes les choses expliquées sur ce site : toute recherche spirituelle passe par une phase obligatoire de retour aux sensations ressenties dans votre vie fœtale. Vous devrez vous rapprocher le plus possible de l’être instinctif que vous étiez in vivo.

 

 

 

Les végétaux

Il est important de ne pas planter d’arbres, de plantes sur une zone pathogène, car ils seront en permanence atteints par l’oïdium, la tavelure et bien d’autres maladies. Leur défense immunitaire sera soumise à rudes épreuves. Leur réaction, s’ils le peuvent, sera de se tordre pour éviter ces nuisances. En revanche, si la zone pathogène émanant du sol se trouve au centre du tronc, l’arbre développera un cancer très rapidement, une grosse boule se formera sur une branche ou le tronc ou encore l’arbre se videra de l’intérieur. Je pense que tout le monde a déjà constaté ce phénomène. La seule différence avec nous c’est qu’ils ne peuvent pas changer de place et "prendre leurs racines à leur tronc".(sourires)

 

Les bâtiments

Les maisons subissent elles aussi les effets des champs magnétiques. Construire à l’aplomb d’un cours d’eau peut entraîner des lézardes dans vos murs.

Lors de la construction des églises, les bâtisseurs construisaient sur des cours d’eau souterrains. Mais, paradoxalement pour en retirer un effet énergétique positif incroyablement fort pour les personnes priant à l’aplomb de ce tourbillon d’énergie. Ils édifiaient par exemple une flèche de cinquante mètres de haut au-dessus d’un autel, car sous ce dernier, cinquante mètres plus bas, un cours d’eau sillonnait la terre.  Vous pourrez désormais observer à l’entrée des cathédrales la signature spécifique de ce genre de constructions se caractérisant par un serpent, "la vouivre", souvent enroulée autour d’une statue (la vierge noire) ou d’un pilier. Une des plus connues est la cathédrale de Chartres construite comme expliqué ci-dessus. Parfois, les clochers de ces églises étaient édifiés de façon assez spectaculaire, à la façon d’une glace italienne afin de dynamiser et de distribuer l’énergie dans tout l’édifice.

 

clocher2.jpg

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau